Réussir ses projets de transformation par le leadership appréciatif

Leadership appréciatif
Réussir ses projets de transformation par le leadership appréciatif

Le constat est sans appel : la grande démission est arrivée en France.

De grandes entreprises qui étaient jusque-là très prisées perdent leurs effectifs qui elles et eux sont à la recherche de missions qui font sens, qui sont utiles, qui leur permettent de contribuer à la société (étude Qualtrics, août 2021). Contribuer aux grandes causes sociétales comme le développement durable, l’égalité, les relations humaines, la santé et la paix sont les aspirations de la population active en ce moment. 

Le monde du travail est bouleversé par les phénomènes sociétaux, et se heurte à des styles de management des organisations qui datent de l’ère de l’industrialisation – et ne sont plus adaptés aux besoins d’aujourd’hui. Mais qu’est-ce qui est vraiment important pour reconstruire, réenchanter une force de travail ?

L’économie et le management sont des forces positives qui impactent la vie quotidienne de la société, ce n’est pas par hasard que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est devenue en quelques années un élément stratégique de développement. Mais comment la mettre en œuvre concrètement, comment réussir ses projets d’innovation et de développement dans le contexte actuel ?

Plus que jamais nous avons besoin de projets positifs, de projets à forte valeur ajoutée, de projets qui réussissent dans le but de prendre à bras le corps les changements profonds et irréfutables de notre contexte actuel. Des projets qui fédèrent et qui cherchent la performance collective pour répondre mieux aux enjeux du moment. Au service de la vie. 

Comment réussir vos projets et inspirer votre écosystème ? Quels sont les enjeux ? Quelles sont les solutions ? Quelques réponses dans les deux cas suivants. 

Le cas de Cleveland et sa transformation en une ville verte sur un lac bleu 

Au cours du 20ème siècle, Cleveland aux Etats-Unis a acquis une triste notoriété par les images du Cuyahoga River en feu. 

Aucun texte alternatif pour cette image

La pollution par l’industrie avait atteint un niveau insupportable, et rétablir la qualité de l’eau était devenu la cause politique majeure. 

Des décennies plus tard, lors du 7e Sommet annuel Sustainable Cleveland se déroulant du 16 au 17 septembre 2019, les participants ont reconnu les réalisations, les défis et les progrès collectifs fait pour atteindre la vision d’une ville verte sur un lac bleu.

Aucun texte alternatif pour cette image

Quid de Sustainable Cleveland ? Cette initiative lancée en 2009 est menée par une communauté de personnes de tous les horizons travaillant ensemble afin de remodeler Cleveland en une ville vivante avec des entreprises dynamiques et un environnement naturel florissant. Les objectifs : soutenir la croissance des entreprises, agir pour la protection de l’environnement et enfin donner aux particuliers les clés pour prospérer.

Pour mener à bien leur projet, 700 participants venant d’horizons divers et représentant les parties prenantes de ce projet ont pris part à une enquête appréciative, dans laquelle ils se sont concentrés sur leurs ressources présentes dans vingt domaines tels que nourriture, eau, sol, transport, etc. Ensuite, ils ont travaillé sur des prototypes d’un avenir désirable pour chaque domaine, puis ont mis en commun une vision attractive du futur ainsi que des actions concrètes qui permettent de réaliser cette vision. Et ils ont réussi !

Le point de départ qui a fait la différence ? Impliquer de manière positive toutes les parties prenantes et prendre le contre-pied des problèmes en créant des conversations inspirantes, qui font sens et qui permettent de libérer le potentiel d’innovation et de créativité en explorant les forces positives. Le futur désirable est ainsi construit sur les réussites, les forces et les ressources présentes. Cette façon de procéder marque une rupture avec l’approche classique par la résolution de problèmes peu énergisante, pas enthousiasmante et basée sur la peur.

Il s’agit d’une approche projet innovante, authentique et dynamique qui a permis à la ville de Cleveland de trouver des solutions innovantes en un temps record tout en fédérant les participant.e.s et les habitants de la ville, et ce, en gagnant du temps et en se mettant en mouvement ensemble, dans la même direction.

 Dès lors, vivre à Cleveland est un gage de qualité de vie élevée, à un coût de vie inférieur de 27% par rapport à la moyenne nationale des US. 

Le cas d’une banque : Co-créer un futur désirable suite à une fusion-acquisition 

Une banque cliente. L’organisation cliente est une banque située en Allemagne, formée désormais de 1 500 collaborateurs venant de 3 organisations distinctes. Après la fusion ils se posaient les questions suivantes : 

  • Quelles sont les meilleures manières de vendre les produits de la nouvelle banque ? 
  • Comment créer un climat de confiance et de volonté d’apprentissage mutuel entre les forces de vente ? 
  • Comment générer un momentum d’énergie pour collaborer au mieux au service de l’organisation ? 

Donner la parole à une pluralité de voix. L’idée était de faire coexister une diversité de visions pour l’avenir, en ne la limitant pas à un consensus. Ainsi, tout le monde devait avoir la possibilité de concevoir ses processus et systèmes en fonction de ses points forts et attraits. Il s’agit donc d’engager les individus et équipes à mettre leur énergie dans leur domaine d’excellence et dans lequel ils sont le plus compétents. Les dirigeants de la banque voulaient ici encourager un véritable engagement personnel et collectif et éviter une fausse entente.

Rassembler pour mieux penser. C’est ainsi qu’a agi le groupe : après une phase de préparation conséquente, il a rassemblé tous les sujets les plus importants à discuter et à réaliser, et a ensuite formé des groupes de travail autour des sujets en fonction de leurs intérêts. Words create worlds, et créer des conversations inspirantes et constructives pour rechercher ce qui donne vie et énergie aux participants et aux équipes était la clé qui a fait de ce projet une réussite. Encore une fois, centrer les conversations sur les forces et ressources, sans nier les problèmes, en suivant un guide d’entretien prédéfini a fait son effet et permis d’impulser engagement et enthousiasme à cette équipe. Et faire émerger des idées et actions innovantes et stimulantes. 

Les résultats ? Un partage des connaissances sur les meilleures pratiques et expériences, une formation intense, un développement personnel et avancement professionnel pour chacun·e, une croissance dynamique du marché et des ventes et enfin, des niveaux élevés de coopération et de soutien mutuel à l’échelle de l’organisation.

Conclusion : Vers un nouveau leadership ? 

Les modes de travail et les attentes de la population active ont changé avec la crise sanitaire. L’appel d’un nouveau leadership, un leadership qui aligne les forces et ressources d’une organisation pour créer de la valeur plutôt que de mettre son énergie dans les problèmes, devient de plus en plus fort. Un leadership appréciatif, inclusif et collaboratif qui assure que l’entreprise prospère et réussi ses projets. Car ce seront les entreprises et organisations qui réussissent à créer des visions attractives du futur et qui valorisent leur contribution à la société par leur raison d’être qui réussiront à fédérer leurs salariés, clients et partenaires afin de forger un avenir souhaitable. 

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Pour aller plus loin : conférence en ligne « Réussir ses projets de transformation par le leadership appréciatif »

15 avril 2022 à 11h30

Remerciements

Je tiens à remercier chaleureusement les professionnels qui ont apporté leur expérience, leurs points de vue, ainsi que leur temps précieux :

Caroline Petigny (AFYREN), Claire Camps-Massard (La Poste), Agnès Lahana (Groupe Barrière), Marie-Emmanuelle Demoures (Balzac Paris), Véronique Ribière (BRL Group), Olivia Levrier (Cité de l’autonomie et de l’insertion, ASEI), Emily Dejuniat-Bernardini (ABE transformation), Nathalie Perlati (YOOTEAM) Delphine Doré (Goodness & Co), Christelle Halat, Clotilde Chambon (Kresk), Francesca Boniotti (Récipro-cité), Delphine Dumeunier (Crédit mutuel MIDI ATLANTIQUE), Marion Seiller-Souques (Cerfrance), Caroline Porot (42 Mulhouse), Sophie Barre (Centre hospitalier de Béziers), Guillaume Rougé (in’li sud-ouest), Diane Losfelt (Château d’Engerran), Agnès Beligond (AD’OCC), Aurore Previtali (Orange Business Services), Cécile Martin (Après Le Viol, La Vie, David Pasin (Ingérop), Dominique Caron (Biofinesse), Cyrielle Nau (La Bulle Verte), Silvia Diaz-Boutet (Thales Alenia Space), Xavier Bracaval (CIC), Sébastien Bourguignon (Les Vignerons de Buzet)

Réussir ses projets de transformation par le leadership appréciatif

Sarah Neumann

Faites briller vos équipes avec l'Appreciative Inquiry | Management interculturel | Diversité, inclusion, égalité FH | Fondatrice Attitude Concept & Cofondatrice Sororistas

Partager

Retour haut de page